Le TDA/H et son évaluation diagnostique

Le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H) est un trouble du neurodéveloppement qui impacte les capacités attentionnelles des individus. Ce trouble s’identifie dés l’enfance et reste présent tout le long de la vie. Il concerne de 3,5% à 5% de la population. Il se retrouve principalement chez les garçons car il est encore moins bien détecté chez les filles, qui peuvent présenter des formes plus « silencieuses » du trouble. Il peut être identifié chez plusieurs membres de la fratrie ou de la famille.


Il existe différentes formes de TDA/H : dominance des troubles attentionnels, dominance de l’hyperactivité, forme mixte. Ces dominances amènent à des manifestations différentes chez chacun. Leurs symptômes principaux sont les difficultés d’attention, l’hyperactivité et l’impulsivité. Cela se manifeste notamment par des difficultés à maintenir son attention sur de longues durées, des difficultés de mémoire, des difficultés d’organisation et de la planification, une peine à inhiber les distracteurs, une agitation motrice, une tendance à parler rapidement. La multiplicité des manifestations cliniques peut rendre le diagnostic de ce trouble difficile, c’est pourquoi, en cas de suspicion d’un tel trouble, une évaluation neuropsychologique est pertinente.


Le bilan neuropsychologique attentionnel a pour objectif d’évaluer précisément les domaines cognitifs qui peuvent être impactés par le TDA/H. Celui-ci est proposé pour approfondir le fonctionnement attentionnel, après une première investigation cognitive et psychologique globale de la personne par une psychométrie (WPPSI IV, WISC V, WAIS IV, autrement appelés tests de QI). Ce bilan préalable « généraliste » permet de prendre en compte la personne dans son entièreté et fournit les éléments clés afin d’envisager tout diagnostic différentiel, autre que le trouble de l’attention.

En effet, les difficultés attentionnelles peuvent se retrouver dans d’autres troubles, (TND, anxiété, affects dépressifs, troubles du sommeil, troubles de l’estime de soi…),

il est donc nécessaire de tenir compte de l’histoire et du fonctionnement de la personne dans sa vie en général, pour éviter un diagnostic erroné. Lorsqu’il est identifié comme pertinent, le bilan neuropsychologique attentionnel devient une aide précieuse pour identifier précisément quels éléments du fonctionnement cognitif sont source de difficultés, et ainsi adapter plus facilement le déroulement du quotidien. Pour les enfants, cela leur permet de bénéficier d’aménagements scolaires qui les aideront à poursuivre leur scolarité de façon adaptée et donc avec autant de sérénité que possible. Il est toutefois important de noter que les résultats du bilan neuropsychologique ne peuvent, à eux-seuls, faire office de diagnostic. Ils sont un préalable indispensable qui devra toujours être confirmé par un médecin généraliste, psychiatre, neuropsychiatre, pédopsychiatre, pédiatre ou neuropédiatre. Leur validation des résultats constitue le diagnostic.


Aujourd’hui, l’accompagnement des patients présentant un TDA/H, se fait pour les enfants grâce à la psychomotricité, et pour les enfants, les adolescents et les adultes, chez un psychologue spécialisé ou neuropsychologue par de la psycho-éducation, de la remédiation cognitive, de la rééducation des fonctions exécutives, des exercices de pleine conscience.

Les parents sont également accompagnés pour une meilleure compréhension de ce trouble, de l’aide dans leurs relations avec leurs enfants et l’organisation du quotidien.

Au niveau scolaire, afin d’aider l’élève et soutenir son estime de lui-même, il peut être mis en place un PAP, ou les préconisations établies lors de l’établissement d’un dossier MDPH.

Les équipes éducatives scolaires, si elles en ont besoin, peuvent également solliciter un éclairage auprès de professionnels paramédicaux : psychomotriciens, ergothérapeutes, psychologues et neuropsychologues, pour mieux comprendre ce trouble et accompagner l’élève de façon ajustée à ses besoins dans les apprentissages.

0 vue0 commentaire